Djerba

Djerba

Idéal pour profiter du soleil toute l'année sans se ruiner. Djerba à 2 h 55 min seulement de vol de la France, ou de la Belgique. La Tunisie est décalée de 1h en été par rapport à la France. Pas de décalage en hiver. Quelques infos avant de préparer vos valises.

Langue : Dans les grandes villes et les zones touristiques, le Français est très répandu. Comme dans tous les pays arabes, on distingue l'arabe classique, et l'arabe dialectal, celui de tous les jours, qui varie selon les régions et les classes sociales. Le Berbère lui, n'est plus guère parlé que par une petite minorité, dont 40 % se trouvent sur l'île de Djerba.

Il existe plusieurs aéroports internationaux : Tunis, Djerba, Sfax, Tozeur et Monastir.Celui d’Enfidah, au sud d’Hammamet, accueille quelques vols charters en provenance de Belgique, des Pays-Bas et d’Allemagne, principalement. La compagnie Tunisair Express (filiale de Tunisair) assure au départ de Tunis des liaisons vers Djerba, Gafsa, Sfax, Gabès, Tozeur et Monastir.

Téléphones: Acheter une carte SIM sur place, idéal pour ceux qui restent un peu sur place (comme moi, pour un peu plus d'un mois).On vous demandera aussi votre passeport. Il existe des forfaits touristiques, valables 15 jours, qui permettent d’appeler aussi bien en Tunisie qu’en Europe pour un prix vraiment intéressant. Se brancher sur les réseaux wi-fi est le meilleur moyen de se connecter au Web gratuitement ou à moindre coût. De plus en plus d’hôtels, restaurants et bars disposent d’un réseau, payant ou non.

Arret de bus djerba

Le bus : La Société nationale de transport SNTRI dispose de bus qui vous conduiront dans les villages les plus isolés du pays. Sans oublier la dizaine de sociétés de transport régional (SRT Bizerte, SRTG Nabeul, SRT Le Kef, Jendouba). Dans le Sud, prendre le bus devient une expérience enrichissante, en particulier lorsqu'il s'arrête dans tous les villages.

Le train: Le réseau ferroviaire compte environ 2 000 km de voies. Il existe plusieurs types de trains, l'autorail (confortable et rapide), les DC (climatisés), les AEX (express) et les omnibus (plutôt lents mais économiques). Renseignements auprès de la SNCFT, en règle générale, pensez à réserver.

Taxi djerba

Le taxi :De couleur jaune et équipée d'un compteur. Dans l'ensemble, c'est un moyen de transport économique, exigez  sa mise en marche, les chauffeurs sont très corrects. La nuit, les taxis qui ont une petite lumière rouge sont libres. Si elle est verte, inutile de les héler. En journée, ils sont libres si... il n'y a personne dedans... Les tarifs doublent entre 21h et 5 h.

Ksar

Circuler dans le Grand Sud : Dans l'extrémité sud du pays, certains secteurs (à proximité des frontières libyenne et algérienne) sont des zones militaires, fortement déconseillés par le ministère des Affaires étrangères en raison de l'instabilité de la situation avec les pays limitrophes, la circulation nécessite une autorisation préalable délivrée par les autorités. Prenez contact avec le gouvernorat de Tataouine ou le commissariat du tourisme de cette même ville. 
Les environs proches de Tataouine (circuit des ksour, Ksar-Ghilane), Douz et Tozeur ne nécessitent aucune autorisation.                                                                      

Passeports

Avant le départ, l'essentiel des papiers : Passeport en cours de validité (suffit pour un séjour de moins de 3 mois). Pour les Français, Belges et Suisses, la carte d’identité nationale en cours de validité est tolérée (même celle prolongée de 5 ans), si le voyage s’effectue dans le cadre d’un forfait touristique organisé par une agence de voyages (vouchers, bons d’échanges pour les hôtels à présenter).

Adresses utiles
En France : Office de tourisme de Tunisie : 32, avenue de l'Opéra, 75002 Paris. Tél : 01-47-42-72-67. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h (17h le vendredi ainsi qu'en juillet et août). Consulat général de Tunisie : 17-19, rue de Lübeck, 75016 Paris. Tél : 01-53-70-69-10. Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 13h.

En Belgique: Office national de tourisme tunisien : avenue Louise, 162 (1er étage), Bruxelles 1050. Tél : 02-648-23-55 ou 30-78.  Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 (17h le vendredi). Consulat de Tunisie : boulevard Saint-Michel, 103, Bruxelles 1040. Tél : 02-732-61-02.  Ouvert du mardi au vendredi de 9h à 12h30.

En Suisse: Office de tourisme tunisien : Bahnhofstrasse 69, 8001 Zurich. Tél : 044-211-48-30. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 18h. Ambassade et consulat de Tunisie: Kirchenfeldstrasse 63, 3005 Berne. Tél.: 031-352-82-26. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 14h.

Vaccinations universelles conseiller : Très utiles si le séjour est long. (tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche et hépatite B; hépatite A et fièvre typhoïde; pour un séjour long ou rural, rage (fortement recommandée).

Dinar tunisien

Monnaie argent, banques, change: Le dinar tunisien: 100 dt = 60 euros. Dans l'affichage des prix, les trois chiffres après le point où la virgule représentent bien sûr les millimes: 1 0,100 dt = 10 dt et 100 millimes. Parfois, il n'y a ni point ni virgule. Le change, se fait généralement sans commission, ainsi que dans certains hôtels. 
Cartes de paiement: Pour se procurer de l’argent liquide, il y a des distributeurs automatiques (acceptant Visa et Mastercard) dans toutes les villes et zones touristiques et dans certains hôtels. Notez toutefois que l’opération comporte des frais de retrait, mieux vaut donc ne pas effectuer un retrait tous les jours.
On peut aussi se servir de sa carte de paiement pour régler les hôtels d’un certain standing, les grands restaurants. Dans les petits restaurants, il faut payer en liquide. Certains commerçants prélèvent une commission sur les règlements effectués par carte de paiement (n’hésitez pas à poser la question avant de régler).

Vincci resort

Hébergement: L'Office nationale de tourisme tunisien procède chaque année à un classement allant de 1 étoile à 5 étoiles. Il recense aussi certains établissements non classés (moins de 1 étoile). Les prix sont en principe affiché à la réception, à titre indicatif, car on peut souvent obtenir une petite réduction, selon la fréquentation. Attention, à la réception des hôtels, les tarifs affichés indiquent le prix par personne. Nos prix, correspondent à une chambre pour deux personnes avec ou sans petit déjeuner. À noter que les hôtels refusent de louer une chambre double à un couple non marié si l’un des deux est tunisien. C’est la loi qui le leur impose. Dans les endroits touristiques, les restos proposent des menus dits « touristiques » pas très chers. Le service est souvent compris, ce qui ne dispense pas de laisser un petit bakchich (pourboire).  

Djerba, bénéficie d'un climat exceptionnel pour la Tunisie, les températures restent supérieures à 20°c à partir d'avril-mai et jusqu'en octobre-novembre.  Le printemps et l'automne constituent donc deux saisons de choix pour visiter l'île en toute quiétude. De nombreux hôtels ont été construits, le long du littoral (l'île compte 23 km de plages sur 150 km de côtes), en particulier sur la côte et dans la zone touristique de Midoun. 
Djerba n'est pas totalement une île puisqu'elle est reliée au continent par une route qui suit à quelques mètres près une antique chaussée romaine longue de 7 kilomètres, appelée El Kantara, pour rejoindre Djerba depuis le continent, vous pouvez aussi passer par la mer en prenant le bac depuis le port de Jorf.
On jouit d'un réel dépaysement, culture, gastronomie orientale, fumer la chicha, et de se perdre dans les ruelles des médina, tout en profitant du savoir-faire tunisien en matière d'hôtellerie et de tourisme,(spa, hammam traditionnel) de découvrir la thalassothérapie, de balnéothérapie,(c'est la deuxième destination thalasso du monde après la France) ou bien aux sports et activités proposés sur terre ou en mer.  

Sam 0377

Explorer des sites archéologiques réputés, d'être charmé par ses villages, sans oublier la baignade dans les eaux délicieuses de la Méditerranée. Ses plages superbes avec du sable blanc et fin et des eaux limpides. Attention aux méduses, "fleurissent" en été, dès que la température de l'eau dépasse 26°C. Selon la météo, ces conditions se produisent en juillet-août, parfois dès fin juin, et jusqu'en septembre. Enfin, sachez que des tempêtes de sable sévissent parfois en avril. Les algues sont rejetées sur la plage par les courants marins, il y en a surtout au printemps et en automne. Elles sont inoffensives. Les hôteliers les enlèvent avec parcimonie, car elles participent activement à l'écosystème des plages. 

Houmt souk

Achats: Le marchandage est pratiqué partout, dans les boutiques, sur les marchés, les prix sont négociables, n'oubliez pas que les Tunisiens doivent vivre eux aussi. On peut ainsi diminuer de 20 à 50 % le coût de son achat, sauf dans les magasins d'état où les prix affichés sont les prix à payer. À Djerba, les prix sont plus intéressants, les céramiques peints, les babouches, ou un grand plateau en cuivre martelé. 

Les bijoux à l'origine: Pour éloigner le mauvais œil, comme la main de Fatma.Les grands centres de production sont Tunis, Sfax et Djerba. L'or est moins cher qu'en Europe. Veillez toutefois à vérifier le poinçon.

Tapis djerba

Les tapis, on les distingue selon la hauteur de leur poil, la provenance, la technique de tissage, les motifs, etc. Vérifier la qualité avant d'acheter, les tapis ou zerbias (kilim tapis berbère), (mergoum, tapis à poil ras), ( tapisserie Hamma originaire de Gabès) sont fabriqués selon un art ancestral, sont variés, attestée par un écusson placé sur le revers. Le prix d’un tapis se calcule au nombre de points par cm². Plus il a de points, plus il est serré, plus il est résistant et agréable. Un tapis aux motifs du Sud (dromadaires stylisés). Version petit modèle, le "mergoum", qui peut servir de descente de lit. 

La poterie, si Nabeul reste la capitale de la céramique, ses produits ont envahi tous les souks de Tunisie. De Bizerte à Douz, les mêmes teintes, les mêmes formes garnissent les étals. L'offre considérable garantit des prix attractifs, mais la qualité reste médiocre. L'une des grandes traditions tunisiennes, la poterie, de plus, vous pourrez assister à des démonstrations à Guellala.  

Le cuir, des petits artisans continuent à faire des sacs, des babouches, des ceintures, des coussins, des poufs, des coffrets et autres portefeuilles.

Le cuivre, il y a sur les souks de quoi équiper toute une cuisine (plats, casseroles, couscoussiers, vases, services à thé..). 

Notez que le pays produit d'excellentes huiles d'olive, comme l'huile Tanit Mediterraneum. Les champs d'oliviers alternent avec les menzels, ces maisons traditionnelles, blanchies à la chaux et entourées d'un verger clos par des murets.

Centrehoumt souk

Flâner et faire du shopping dans les ruelles d'Houmt-Souk. Admirer les détails d'architecture des arcades, notamment dans le quartier des Fondouks. Demandez le secret du "chameau magique", jarre en forme de chameau, percée d'un orifice de chaque côté et qui laisse passer l'air mais pas l'eau !  

Les Rurale et encore largement préservée, Djerba est à découvrir à l'occasion de l'une des nombreuses excursions proposées dans les hôtels, faire un tour en calèche, du quad, une promenade en dromadaire, traverser la lagune à cheval. Les amateurs de chevaux pourront s’adonner à cœur joie à leur passion en traversant la lagune, les Ranchs existent un peu partout sur l’île, ou encore une excursion en mer jusqu'à l'île aux flamants roses.

Dromadaire

En termes d’activité nautique, vous pourrez faire du parachute ascensionnel, du jet-ski, du ski nautique, de la planche à voile, du kite-surf, des sorties en catamaran, etc.  Il y en a pour tous les goûts et toutes les envies.

Parachute djerba

Des excursions plus longues (un ou deux jours) sont également proposées en Land Rover vers le désert, ghorfas de Medenine, Tataouine, Chenini, Matmata, Gabès, Ksar Ghilane, Douz, Nouiel, Zaafran Tamerza ou Tozeur, avec parfois une nuit sous tente. 

Ksar hadada

On peut se promener dans différents endroits à Tozeur, ville-symbole du Grand Sud Tunisien, est l'une des portes du Sahara. La palmeraie de Tozeur, abrite plus de 400 000 palmiers. On peut admirer les décors de Star Wars, passer une soirée sous les étoiles dans le village fantôme de Tamerza, faire du 4x4 sur les pistes berbères dans le désert ou encore assister à une fantasia à Douz.Un spectacle de son et lumière retraçant l'histoire de Tozeur et y donner tous les soirs. 

Repas chez l habitant djerba

La cuisine tunisienne est riche et épicée, on ne passera pas à côté du traditionnel tajine (ou du couscous à la djerbienne dont les habitants de Djerba sont de vrais spécialistes, mais pour en déguster un bon, il faut se faire inviter chez l'habitant ( j'ai eu la chance de rencontre une jeune fille qui m' as inviter chez sa famille, merci à ma chére amie Rihab et sa famille).

SPÉCIALITÉS 
- Les bricks à l'oeuf : triangle de pâte, farci de thon, et d'un oeuf mollet et frit dans l'huile.
- La salade tunisienne : tomates, oignons et poivrons.
- La chorba : soupe avec de petites pâtes (vermicelles), de l'agneau et des légumes.
- Le couscous : semoule accompagnée d'un bouillon avec des légumes et différents morceaux de viandes (agneau, poulet, merguez). 
Il existe aussi un couscous sucré avec dattes, raisins, amandes, servi au dessert.
- Le méchoui : mouton ou agneau rôti au feu de bois.
- Les pâtisseries tunisiennes sont succulentes : makroudh (pâte farcie de dattes trempée dans du miel), baklawa (feuilleté aux noisettes, pistaches et miel), loukoum (confiserie souvent à la rose ou à de nombreux parfums, enrobé de sucre glace), les cornes de gazelles, bricks au miel, àçida et boules de pistache.
Les dattes Deglet Nour sont réputées parmi les meilleures au monde. Vous pourrez savourer un délicieux thé à la menthe au café El Fondouk, à Houmt Souk.                  Gouter à la boisson favorite des Djerbiens, laghmi, à base de sève de palmiers.

C'est une période très particulière que de passer le mois de Ramadan à Djerba la tradition veut que l'on mange la chorba et les bricks, en entré,  le repas est composé de plats tout aussi délicieux. Les femmes sont à l'ouvrage, il faut que tout soit prêt, à la bonne température, pour l'iftar, au coucher du soleil. Et puis de nouveau il faudra aussi tout préparer pour suhûr le repas de l'aube. Dans certains quartiers, des hommes parcourent les rues en tapant sur leurs tablas réveillant ainsi les jeûneurs.

L'incontournable harissa , sauce piquante (qui signifie en arabe écraser broyer)est faite à partir de piments rouges récoltés en été puis séchés au soleil, il faut savoir que chaque famille djerbienne se fait un honneur de fabriquer la sienne. Pour relever un plat, assaisonner une sauce, elle est présente à tous les repas. 

 

voyage Djerba tunisie vacances